Stress, angoisses, phobies.

Vous souffrez de stress, d’angoisses ou de phobies.

namaste sophrologie vous aide à gérer votre stress, vos angoisses ou vos phobies.

En étant à l’écoute des sensations corporelles, nous pouvons identifier le stress, l’angoisse ou la phobie dans le corps et apprendre à apaiser ses manifestations, pour mieux gérer les situations.

Selon vos sensations et votre vécu, nous pourrons mettre en place une thérapie en sophrologie ou en hypnose.

Qu’est ce que le stress ?

Quand on parle de stress, il y a forcément les trois éléments suivants, agencés selon des combinaisons extrêmement variables :

L’agent de stress

L’agent de stress, ou sa source : un stimulus d’ordre physique, mental, social ou émotionnel survient auquel il faut s’ajuster. Le stimulus peut être mineur (contravention) ou important (déménagement), positif (un mariage) ou négatif (un conflit), exceptionnel (une intervention chirurgicale) ou constant (un horaire trop chargé), prévu (un examen) ou inattendu (un accident), etc. Mentionnons aussi que le stress peut être d’ordre physiologique, et causé par des événements comme un médicament, une blessure ou un coup de froid, puisque l’organisme doit modifier sa chimie pour y réagir. Le manque de stimulation peut aussi créer du stress. Mais on se préoccupe surtout, aujourd’hui, du stress lié au mode de vie et plus particulièrement du stress psychologique.

la reaction de stress

La réaction de stress. Lorsque le cerveau sonne l’alerte, des réactions physiologiques immédiates – comme l’augmentation du rythme cardiaque, la constriction des vaisseaux sanguins et la montée d’adrénaline – assurent que le corps puisse réagir à la situation. S’ils persistent au-delà du temps nécessaire pour « fuir le tigre ou l’assommer », ces mécanismes donnent lieu à des malaises physiques et psychologiques : les symptômes de stress.

l’attitude de stress

L’intensité de la réaction de stress dépend du message envoyé par le cerveau aux glandes endocrines, et donc de la perception qu’a l’esprit du stimulus en question – le fait de le voir comme plus ou moins dangereux, exigeant ou contraignant. Par exemple : un retard de cinq minutes ne crée généralement pas de stress, sauf si on pense qu’on va rater le train, ou si le cerveau imagine un autre scénario catastrophique – ce qui peut être le cas si notre éducation nous a férocement dressés à la ponctualité. Une attitude négative ou des attentes irréalistes donnent également lieu à des problèmes de stress.

En somme, le stress est une réaction réflexe, tant psychologique que physiologique, de l’organisme devant une situation difficile qui demande une adaptation.

Qu’est ce que l’angoisse ?

la crise d’angoisse

La crise d’angoisse ou attaque de panique est une des manifestations possibles des troubles anxieux. C’est une crise d’angoisse aiguë qui apparaît de façon brutale et qui dure de quelques minutes à quelques heures.  La personne va ressentir une peur intense (de mourir, de devenir fou), une sensation de danger immédiat et des sensations physiques désagréables (palpitation, sueurs, tremblements, douleurs thoraciques, etc). 

Les causes de la crise d’angoisse

Les mécanismes de la crise d’angoisse ne sont pas très bien connus, mais ils font interagir de nombreux facteurs d’ordre biologique, psychologique, génétique, et cardio-respiratoire. 

Selon certaines théories, il s’agirait d’une réaction inappropriée ou excessive au stress.

Ainsi, différentes situations de peur et d’angoisse (dont celle de ne plus pouvoir respirer) peuvent déclencher l’hyperventilation, qui peut elle-même engendrer certains symptômes, en particulier les vertiges, l’engourdissement des membres, les tremblements et les palpitations.

À leur tour, ces symptômes aggravent la peur et l’anxiété. Il s’agit donc d’un cercle vicieux qui s’auto-entretient.

Qu’est ce que la phobie ?

la phobie

Le terme « phobie » renvoie à un vaste ensemble de troubles psychologiques, comme l’agoraphobie, la claustrophobie, la phobie sociale, etc. Une phobie est caractérisée par la peur irrationnelle d’une situation particulière, comme la peur de prendre l’ascenseur, ou d’un objet spécifique, comme la peur des araignées. Mais la phobie se situe au-delà d’une simple peur : c’est une véritable angoisse qui s’empare des personnes qui y sont confrontées. La personne phobique est tout à fait consciente de sa peur. Par conséquent, elle tente d’éviter, par tous les moyens, la situation ou l’objet redouté.

les causes de la phobie

L’éducation ainsi que l’environnement familial semblent jouer un rôle important dans l’apparition des phobies. En effet, bien que l’existence de facteurs génétiques n’ait pas été démontrée, un parent phobique peut transmettre une certaine vulnérabilité émotionnelle à son enfant sans le vouloir qui peut le prédisposer aux phobies.

Les phobies simples sont le plus souvent en lien avec un événement traumatisant (réel ou fantasmé) de l’enfance. On comprend alors facilement qu’un enfant mordu par un chien dans son enfance pourra plus aisément qu’un autre développer une phobie des chiens. Ce type de phobie est plus fréquent chez les enfants et se dissipe généralement une fois l’adolescence passée. Lorsqu’elle se manifeste à l’âge adulte, la phobie s’atténue également avec le temps souvent grâce aux stratégies d’évitement mises en place.

En savoir plus sur tous les soins Namaste sophrologie :

Stress / angoisses / phobies
Arrêt du tabac
Burn-out / baisse de motivation
Confiance en soi
Se connaître / se découvrir
Perte de poids / troubles alimentaires
Les troubles du sommeil
Relations affectives et sentimentales
Deuil
Gestion des émotions