Perte de poids et troubles alimentaires.

Vous souhaitez perdre du poids ou vous défaire d’un trouble alimentaire.

namaste sophrologie vous guide dans votre perte de poids ou votre trouble alimentaire.

Il est important de connaître ses besoins et d’avoir un bon équilibre alimentaire à la fois pour sa santé et son bien-êtreL’hypnose et la sophrologie proposent des méthodes naturelles d’aide qui vont vous accompagner et cibler la base de votre problème alimentaire afin de retrouver un esprit sain dans un corps sain.

Les différents troubles alimentaires

l’anorexie

L’anorexie est animée par une peur hors norme de grossir et un besoin obsessionnel de maigrir. Elle touche essentiellement les femmes jeunes, pour la plupart âgées entre 17 et 22 ans. Une force destructrice pousse la malade à cesser totalement de s’alimenter. Pour intensifier la perte de poids, elle a recours à l’hyperactivité physique et use de laxatifs et de diurétiques. Le potomanie, c’est-à-dire le fait de boire des quantités hors normes de liquide en est également un signe. Le chaos hormonal engendré par la dénutrition entraîne de très nombreuses carences ainsi qu’une aménorrhée. Le danger de mort par dénutrition ou par suicide est réel. Il existe par ailleurs des formes d’anorexie plus atypiques, car plus rares et donc plus difficiles à diagnostiquer. C’est notamment le cas lorsque tous les symptômes sont présents mais que les règles persistent ou que l’indice de masse corporelle de la patiente reste stable et normal. Il existe également des formes un peu différentes d’anorexie chez le bébé, l’enfant et la personne âgée.

La boulimie

Tout comme la personne anorexique, la personne boulimique est le plus souvent une femme jeune, qui a peur de grossir et cherche à perdre du poids. Chez elle, la restriction entraîne des crises alimentaires caractérisées par une perte totale de contrôle de la malade sur elle-même. Durant la crise de boulimie, elle engloutit des quantités démesurées de nourriture. La crise se solde par des vomissements, souvent provoqués, parfois spontanés. Le secret est un composant essentiel de la maladie. La boulimique met tout en œuvre pour ne jamais être vue en pleine crise et n’en laisse aucune trace.

l’orthorexie

L’orthorexie peut se définir comme un besoin obsessionnel et acharné de se nourrir de façon diététiquement correcte, sans désir d’amaigrissement. Selon les spécialistes américains, l’orthorexie serait une addiction dont ils qualifient les malades de « Health Food Junkies ». Littéralement : « les drogués de l’alimentation saine ». La notion de plaisir est ici totalement absente, les aliments ne sont pas sélectionnés pour leur goût mais seulement pour leurs vertus. L’othorexique rejette en bloc tout ce qui est mauvais pour la santé, se basant notamment sur ce que disent médias, comme les graisses, la charcuterie, la viande ou encore le fromage, ce qui entraîne de nombreuses carences en nutriments. Elle peut passer plusieurs heures par jour à penser et repenser son alimentation, afin d’être sûre de bien se protéger des additifs, des colorants, des conservateurs… Sa vie sociale en est très affectée, elle ne va ni à la cantine de son travail, ni au restaurant et refuse les invitations. Elle se jette sans hésiter sur tous les produits censés être « bons pour la santé » : vitamines, compléments alimentaires, extraits de protéines ou d’algues… Elle ressent un fort sentiment d’autosatisfaction et de contrôle lorsqu’elle parvient à ses objectifs, mais beaucoup de culpabilité lorsqu’elle déroge aux règles. Elle méprise ceux qui ne respectent pas les dogmes de la diététique.

L’hyperphagie

L’hyperphagie est très semblable à la boulimie en ce sens qu’elle implique la prise d’aliments en quantités importantes sur une courte période de temps. Contrairement à la boulimie, l’hyperphagie exclut les stratégies de contrôle du poids que sont les vomissements, la prise de laxatifs ou un régime restrictif efficace. La prise alimentaire hyperphagique est suivie d’un sentiment de honte et de culpabilité, encore amplifié car le patient souffre souvent de surcharge pondérale ou d’obésité.

Les symptômes de l’hyperphagie sont la répétition de ces crises hyperphagiques impulsives, où le patient mange de façon particulièrement rapide une grande quantité d’aliments jusqu’à en ressentir un inconfort important ou de la douleur au niveau de l’estomac. Très souvent le patient souffrant d’hyperphagie a perdu le repère des sensations régulatrices des prises alimentaires que sont la faim et la satiété. Les crises d’hyperphagie surviennent volontiers après les frustrations de la vie quotidienne ou dans des moments d’ennui et de solitude.

En savoir plus sur tous les soins Namaste sophrologie :

Stress / angoisses / phobies
Arrêt du tabac
Burn-out / baisse de motivation
Confiance en soi
Se connaître / se découvrir
Perte de poids / troubles alimentaires
Les troubles du sommeil
Relations affectives et sentimentales
Deuil
Gestion des émotions