Confiance en soi.

vous souhaitez travailler votre confiance en vous.

namaste sophrologie vous guide dans votre manque de confiance en soi

Le manque de confiance en soi se répercute dans la vie professionnelle, sociale et familiale. Il empêche d’être soi-même, de s’affirmer, de se respecter et ainsi de se faire respecter. 
Développer l’estime et l’amour de soi passe par une réconciliation et une fusion entre notre corps et notre esprit. La sophrologie est un outil merveilleux qui permet en quelques séances de prendre conscience de notre richesse et de s’aimer petit à petit.
Nous pouvons également réaliser un travail plus profond en développement personnel.

Qu’est ce que le manque de confiance en soi ?

la première raison d’un manque de confiance en soi

La principale et première cause d’un manque de confiance en soi est l’éducation.

Si vous manquez de confiance en vous, vous avez peut-être été élevé dans un milieu qui ne vous a pas donné confiance en vous (votre famille, vos amis, vos professeurs d’école, la télévision,…)

C’est ainsi que des parents qui, eux-mêmes, n’ont pas confiance en eux vont transmettre leurs doutes, leurs craintes et leurs hésitations à leurs enfants.

C’est aussi le cas des parents qui, souvent sans le vouloir, adoptent un comportement ou une attitude qui empêche l’enfant de prendre confiance en lui :

Voici quelques situations qui détruisent la confiance en soi chez l’enfant:

  • Les parents qui « apprennent » à leurs enfants à toujours faire bonne figure pour plaire aux autres « tiens-toi correctement ! »
  • Les parents qui culpabilisent leurs enfants en leur faisant continuellement des reproches « décidément, tu es vraiment le garçon le plus maladroit de toute ta classe ! »
  • Les parents qui sont trop exigeants et attendent beaucoup de leurs enfants : « sois parfait ! » ou « tu ne fais jamais rien de bien… »
  • Les parents qui rabaissent leurs enfants, les humilient et les font se sentir inférieurs aux autres (ils mettent en cause leurs capacités ou leur intelligence ce qui conduit à un complexe d’infériorité),
  • Les parents qui accordent trop d’importance au qu’en-dira-t-on : « Que vont-ils penser de toi… »
  • Les parents qui critiquent, se moquent ou ridiculisent leurs enfants (remarques dévalorisantes ou qui mettent l’accent sur leurs défauts),
  • Les parents qui font sentir à l’enfant qu’il n’est pas important ou que ce qu’il fait n’est pas ce qu’on attend de lui : « tu ne fais jamais rien de bien », « ce n’est pas cela que l’on attend de toi », « tu es un bon à rien ».
  • Les parents qui ne s’occupent pas assez de leurs enfants (manque d’amour ou indisponibilité) ce qui va provoquer le sentiment d’être inintéressant ou gênant.
  • Les parents qui protègent trop leurs enfants ce qui va provoquer chez eux un sentiment d’insécurité (Plus tard, ils n’oseront pas ou auront peur de prendre des responsabilités)
  • Les parents qui mettent constamment en garde leurs enfants : « fais attention à ceci », « ne touche pas à cela », « de toute façon, tu n’y arriveras pas »
  • Les parents qui comparent leurs enfants entre eux ou avec d’autres « tu n’es pas à la hauteur », « ta sœur est meilleure que toi »

Les enfants qui sont « victimes » de ces parents « maladroits » (ou parents toxiques) vont difficilement parvenir à croire en leur valeur. Au lieu de cela, ils grandissent dans la peur et ont peu de confiance en eux et en leurs capacités. Adultes, ils vivront dans l’insécurité avec de l’anxiété et une tendance à éviter les situations difficiles et pénibles. Souvent, ces enfants ont une timidité maladive.

la deuxième raison d’un manque de confiance en soi

Le manque de confiance en soi peut aussi être provoqué par des traumatismes vécus durant l’enfance (abandon, abus sexuels, maltraitance,…) ou à l’âge adulte (agression physique, harcèlement moral, viol,…)

la troisième et dernière raison d’un manque de confiance en soi

Enfin, la troisième cause qui donne le manque de confiance en soi à l’âge adulte vient de notre dialogue intérieur négatif qui détruit petit à petit notre confiance en nous.

Ainsi, si nous sommes constamment en train de nous « critiquer » nous-même, si nous nous dénigrons à longueur de journées, si nous nous rabaissons en permanence, alors nous sommes condamné à perdre notre confiance en nous.

Nous ne pouvons pas avoir confiance en nous si au fond de nous, nous entretenons des croyances destructrices qui nous font douter de nous.

Voici quelques exemples de reproches ou « mauvais sorts » qui nous condamnent à manquer de confiance en nous-même :

« je ne vaux rien »

« quel imbécile je suis ! »

« personne ne m’aime »

« je ne suis pas doué pour apprendre ceci ou cela »

« c’est de ma faute »

« je n’y arriverai jamais »

« je suis vraiment ridicule »

« je ne compte pas »

« je suis incapable… »

« je ne suis pas assez… »

« je suis nul(le) »

« je ne plais à personne »

« les autres sont mieux que moi »

La confiance et l’estime de soi se construisent petit à petit depuis l’enfance, en partie à travers le regard des parents mais aussi au travers de notre dialogue intérieur.

Il est difficile de changer son éducation ou d’échapper aux traumatismes. Par contre, nous pouvons toujours modifier et positiver notre dialogue intérieur.

Aimez-vous, encouragez-vous, félicitez-vous, récompensez-vous, complimentez-vous, soyez optimiste et vous n’aurez pas à souffrir d’un manque de confiance en soi.

En savoir plus sur tous les soins Namaste sophrologie :

Stress / angoisses / phobies
Arrêt du tabac
Burn-out / baisse de motivation
Confiance en soi
Se connaître / se découvrir
Perte de poids / troubles alimentaires
Les troubles du sommeil
Relations affectives et sentimentales
Deuil
Gestion des émotions